top of page

đŸ‘» Vous avez peur de prendre des dĂ©cisions ?

Par Super Super




Comme beaucoup d’entre nous j’ai dĂ©jĂ  eu Ă  faire Ă  un manager incapable de prendre une dĂ©cision. Ça vous rappelle quelque chose ? C’est pĂ©nible non ? Allons un peu plus loin et dĂ©cryptons ce mĂ©canisme. Puis je vous donne 3 maniĂšres pour ne pas faire partie de ces managers qui ne dĂ©cident pas.



đŸ§Ÿ D'abord un constat


Dans les TPE, 37% des collaborateurs estiment que leur supĂ©rieur sait prendre des dĂ©cisions. Ce chiffre tombe Ă  33% dans les PME. Il atteint le plancher dans les grands groupes et dans les administrations avec un tout petit 25%. Vous ĂȘtes dans quelle catĂ©gorie ? Constat alarmant quand on connaĂźt les consĂ©quences de la non prise de dĂ©cision : retard dans les mises en Ɠuvre, planning qui s’alourdissent, dĂ©motivation des Ă©quipes, perte de confiance, etc. Bref, une situation suffisamment problĂ©matique pour essayer de ne pas la reproduire.

🧠 Bienvenue à tous vos cerveaux


J’aime bien imaginer que nous avons dans la tĂȘte 3 mini-cerveaux qui cohabitent :

  • le cerveau terre-Ă -terre : le cerveau reptilien. Il gĂšre les fonctions vitales de votre organisme comme la respiration, le rythme cardiaque et l’équilibre.

  • le cerveau sensible : le cerveau limbique. Il est le sanctuaire de votre mĂ©moire et de vos Ă©motions

  • le cerveau logique : le nĂ©ocortex. C'est le siĂšge de votre pensĂ©e, du langage, de l' imagination et de votre conscience.

Lorsque vous prenez une dĂ©cision, vos 3 minis cerveaux se parlent. Votre raison, vos sensations viscĂ©rales et vos Ă©motions entament une nĂ©gociation. Votre cerveau reptilien veut s’économiser et faire baisser le niveau de stress. Il va le dire trĂšs fort. Votre cerveau logique cherche une rĂ©fĂ©rence rationnelle dans vos expĂ©riences passĂ©es. Votre cerveau Ă©motionnel cherche une rĂ©fĂ©rence affective pour valider une dĂ©cision.

Globalement, vous cherchez Ă  vous rassurer.



đŸ˜± La peur peut vite prendre le dessus


Votre mini-cerveau reptilien peut vite prendre le dessus, surtout si vous ĂȘtes dans l’urgence. C’est un cerveau binaire qui rĂ©flĂ©chit en oui ou non, trĂšs instinctivement et rapidement. Si la nĂ©gociation Ă©choue, il court-circuite les 2 autres et et le rĂ©sultat est une rĂ©action de peur. Donc, si la dĂ©cision que vous avez Ă  prendre n’est pas vitale, et que votre seule alternative se rĂ©sume par :

  • oui ou non

  • c'est bien ou c'est mal

  • j’aime ou j’aime pas,

demandez-vous si vous ne cédez pas à vos peurs.

Alors respirez et prenez du temps.



⏳ Le temps joue en votre faveur


L’urgence est souvent une illusion. Il est rare de ne pas avoir 30 minutes pour redonner de la place Ă  vos cerveaux logiques et sensibles. Pour cela, explorez vos critĂšres de dĂ©cision : faites appel Ă  vos valeurs, votre vision, votre fil directeur pour dĂ©finir ce qui vous anime et ce en quoi vous croyez. Explorez aussi votre sensibilitĂ© perceptive : faites appel Ă  vos Ă©motions, Ă  votre esthĂ©tique et vos goĂ»ts personnels pour dĂ©finir ce que vous aimez, ce qui vous plaĂźt, ce qui vous charme. Une fois que vous avez listĂ© cela, rĂ©-injectez ces Ă©lĂ©ments dans votre prise de dĂ©cision et voyez les nouvelles perspectives qui s’ouvrent Ă  vous. Votre dĂ©cision sera plus solide avec ces Ă©tapes intermĂ©diaires.



❓ Ne cherchez pas de certitudes


Ne cherchez pas Ă  vous rassurer Ă  tout prix, Ă  vous projeter tĂȘte baissĂ©e dans la version finale, car c’est souvent votre peur qui vous guide. Cela prend du temps. C’est souvent une chimĂšre et jamais rien n’arrive comme vous l’avez imaginĂ©. Donc laissez la place Ă  la sĂ©rendipitĂ© et ne pas partir trop vite dans une version finale. Pour cela, restez Ă  l’étape du brouillon avec tous les outils que vous connaissez : prise de note, dessins, esquisses, listes. Quel que soit les idĂ©es qui vous viennent, elles ne sont que des hypothĂšses. Elles ne sont pas gravĂ©es dans le marbre. Elles sont une matiĂšre premiĂšre qui peut ĂȘtre combinĂ©e Ă  l’infinie. Et c’est en essayant plusieurs versions que vous trouverez la bonne. Faites-vous confiance, c’est au plus profond de vous, dans votre tĂȘte et votre cƓur se cache votre intuition. Une sorte de certitude floue et chaude qui va vous guider dans le champ des imaginaires et des possibilitĂ©s. Laissez-lui sa place !



🔐 La clef


C'est en commençant que vous verrez la force de ces processus. Vos 3 minis cerveaux travaillent pour vous, il vous suffit de leur donner des rÚgles du jeux !




👉 PrĂȘt Ă  miser sur votre curiositĂ© ?





 

💌 Curieux ? Rejoignez notre Super News pour recevoir une dose de curiositĂ©

Commentaires


bottom of page